Le journal du grand Maître de thé

Le journal du grand Maître de thé
par KOBORI Sojitsu,
treizième grand Maître de l’Ecole Enshu Sado

« Qu’est-ce être nouveau ? »[Avril 2017]

Kobori Sojitsu Picture Avec l’arrivée du mois d’avril, on entend souvent des mots ou des expressions avec l’adjectif « nouveau ». En les entendant, certains ressentent de la fraicheur et d’autres n’en sont pas satisfaits. C’est dire que la sensation des personnes varie en fonction du critère sur lequel celles-ci sont fondées.

Pour prendre l’exemple des ustensiles de la cérémonie du thé, on peut dire que le début de l’ère Edo fut à la charnière de deux époques. Quand on entend dire « ère Momoyama », on a l’impression que c’est plus ancien qu’Edo. Et si l’on se réfère à Muromachi, à Nanbokucho ou encore à Heian, on a le sentiment d’être dans une ancienneté extrêmement lointaine. Ce qui donne à penser que la charnière date d’il y a environ quatre cents ans. Plus on remonte dans le temps par rapport à cette époque charnière, plus la sensation de l’ancienneté augmente. Et si l’on va dans le sens inverse, la sensation du nouveau devient plus grande. Les choses d’il y a cent ans ne nous semblent pas très anciennes.

En ce qui concerne la littérature contemporaine, lorsqu’un écrivain célèbre publie un nouveau livre, on le considère à juste titre comme très nouveau. Mais si l’on tombe sur un ouvrage que le même écrivain a fait il y a dix ans, on a le sentiment d’assister à quelque chose de relativement ancien. A plus forte raison, lorsqu’il s’agit d’une œuvre réalisée il y a trente ans ou cinquante ans, on se dit qu’elle très ancienne. Cette sensation- là accompagne toujours l’appréciation des matériels de thé. C’est-à-dire qu’à travers celle-ci, on peut mesurer le degré de sa propre élévation.

Il peut nous arriver qu’un objet dont il faisait notre passion lorsque nous étions jeunes ne nous parait plus intéressant aujourd’hui. Et l’inverse peut nous arriver également. Il parait que le fondateur de l’école Enshû a eu des anecdotes de ce genre. La plus connue concerne le bol à thé Asukagawa.
Longtemps, j’ai vécu au bord de la rivière Asukagawa.
Le temps s’écoule très vite comme celle-ci.
Il s’agit d’un poème de Harumichino Tsuraki. Enshû, lorsqu’il vit, jeune, pour la première fois le bol Asukagawa, ne l’apprécia pas beaucoup. Mais plus tard, quand il le revit, il fut enchanté de la magnificence de ce matériel. D’où le nom donné à celui-ci.

Ainsi, dans notre vie, la sensation de l’ancien et du nouveau évolue de temps à autre. Ce qui importe à nous qui nous inspirons d’une culture traditionnelle, est que, tout en apprenant sérieusement les rituels bien établis, nous envisageons le nouveau. Tel est l’esprit d’invention qui constitue la principale thématique de la culture traditionnelle.

A la fin de l’annéeLinkIcon

Quelques réflexions sur la cérémonie du théLinkIcon

Get ready for the New YearLinkIcon

A l’occasion du nouvel anLinkIcon

New York et Washington D.CLinkIcon

Une filletteLinkIcon

La préparation et le retour d’expériencLinkIcon

Le retour
[avril2012]LinkIcon

En arrangeant les fleurs
[mai 2012]LinkIcon

Après le typhon
[juin 2012]LinkIcon

La visite du ‘Sky Tree’
[juillet 2012]LinkIcon

En voyant le Sumo
[août 2012]LinkIcon

Les Jeux olympiques
[septembre 2012]LinkIcon

Les Jeux olympiques[octobre2012]LinkIcon

Ce que nous devons faire [novembre 2012]LinkIcon

A la fin de l’année [décembre2012]LinkIcon

Au début de l’année [janvier 2013]LinkIcon

Mon pavillon de thé [février 2013]LinkIcon

Qu’ est-il advenu de mes sourcils ? [mars 2013]LinkIcon

A props du mois d’avril [avril 2013]LinkIcon

La rencontre avec des ustensiles [mai 2013]LinkIcon

A l’issue du 3e anniversaire du décès de mon père[juin 2013]LinkIcon

Les liens[juillet 2013]LinkIcon

La configuration de la cendre[août 2013]LinkIcon

Les chutes de Niagara[Septembre 2013]LinkIcon

La visite à Singapour[Octobre 2013]LinkIcon

Le savoir-faire pour le changement[Novembre 2013]LinkIcon

Le temps[Décembre 2013]LinkIcon

Le calme[Janvier 2014]LinkIcon

Deux surprises[février 2014]LinkIcon

Salle de cinéma pleine à craquer[mars 2014]LinkIcon

Une fleur rose de prunier le jour de neige[avril 2014]LinkIcon

La rencontre avec le cinéma[mai 2014]LinkIcon

La première impression[juin 2014]LinkIcon

La sensation de modération[juillet 2014]LinkIcon

Ce que nous savons déjà et ce que nous ne savons pas encore[août 2014]LinkIcon

La succession[septembre 2014]LinkIcon

A propos du « Teddy Bear Thé »[d’octobre 2014]LinkIcon

“Here’s looking at you, kid”[Novembre 2014]LinkIcon

A l’occasion de la fin d’année[Décembre 2014]LinkIcon

‘Hon’[Janvier 2015]LinkIcon

Aller au-delà de l’illumination [Février 2015]LinkIcon

Préparation du thé dans une cérémonie du thé [Mars 2015]LinkIcon

Séparation [Avril 2015]LinkIcon

Mon agenda du mois de mars [Mai 2015]LinkIcon

Mon agenda du mois d’avril [Juin 2015]LinkIcon

Le balayage[Juillet 2015]LinkIcon

Le salut ou inclination de tête en Sadô[Août 2015]LinkIcon

Inauguration[Septembre 2015]LinkIcon

Vingt-cinquième anniversaire à Singapour[Octobre 2015]LinkIcon

Echanges culturels en Europe[Novembre 2015]LinkIcon

Fin[Décembre 2015]LinkIcon

Homme[Janvier 2016]LinkIcon

Ce qui change et ce qui ne change pas[Février 2016]LinkIcon

Les cérémonies du thé sous la neige[Mars 2016]LinkIcon

Les saisons[Avril 2016]LinkIcon

L’hospitalité[Mai 2016]LinkIcon

Le temps[Juin 2016]LinkIcon

Appréciation des objets au fil du temps[Juillet 2016]LinkIcon

La rencontre à la voûte céleste[Août 2016]LinkIcon

Au milieu des évolutions du monde[Septembre 2016]LinkIcon

Etre et ne pas être[Octobre 2016]LinkIcon

Merci pour une excellente journée ![Novembre 2016]LinkIcon

Soixantième anniversaire de ma naissance[Décembre 2016]LinkIcon

« Jeter tout »[Février 2017]LinkIcon

« Les premières cérémonies du thé pour le nouvel an »[Mars 2017]LinkIcon